Menu

Jehanne Henin Traductrice littéraire

« Prije nego bura stane » de Vlatko Ivandić

, 27 avril 2020

Prije nego bura stane - Vlatko Ivandic

« Prije nego bura stane » de Vlatko Ivandić

ISBN 953-6791-60-9
Vuković & Runjić 2004 (Croatie)

Vlatko Ivandić nous livre dans ce premier roman une histoire en vase clos, dans laquelle deux individus sont amenés malgré eux à cohabiter dans un espace exigu. Que ce soit au niveau du thème, du style ou de l’ambiance, Ivandić prend des risques. Mais il le fait avec une telle maestria que ces particularités se transforment en atouts et constituent précisément les points forts de cet ouvrage. 

J’avais déjà parlé de ce roman dans un vieux Throwback Thursday livresque dont le thème était « La plus belle couverture ». Et je dois dire que je la trouve toujours magnifique. Mais si j’en reparle aujourd’hui dans cette fiche de lecture, ce n’est pas uniquement pour sa couverture aux couleurs des profondeurs marines, mais aussi pour sa jolie histoire qui, selon moi, mériterait d’être rendue disponible au public francophone. Voilà ce que j’en disais à l’époque :

« Prije nego bura stane » (littéralement « avant que la bura ne cesse ») est l’histoire de Marijan Banko, un jeune homme qui, après quelques années passées sur le continent, décide de retourner sur sa petite île natale pour y devenir gardien de phare – un métier extrêmement solitaire, comme chacun sait. Mais sa vie d’ermite se trouve bouleversée lorsqu’un petit bateau échoue en contrebas du phare, un soir de tempête (la bura est un vent côtier violent, très redouté des marins croates). À son bord, Sabrina Petressi, une jeune touriste italienne. Ces deux compagnons d’infortune vont devoir cohabiter jusqu’à ce que la bura arrête de souffler et que Sabrina puisse être rapatriée en Italie. Chacun va devoir mettre de l’eau dans son vin et s’adapter à la présence de l’autre. Jusqu’à s’y habituer ?

Bref, une jolie couverture pour une jolie romance comme on les aime 🙂

***

Comme indiqué ci-dessus, Prije nego bura stane est avant tout une romance, mais qui se distingue des autres oeuvres du genre de par son angle d’approche. En effet, bien loin de rechercher l’amour, le personnage principal aspire au contraire à la solitude la plus totale, loin de toute civilisation. Depuis son phare, il prend plaisir à observer les éléments qui se déchaînent, confirmant à ceux qui en doutaient encore leur suprématie sur l’humain.

Cependant, la particularité de ce roman réside non seulement dans son histoire, mais aussi dans son décor – un phare isolé sur une petite île au beau milieu de l’Adriatique – et dans l’ambiance qui s’en dégage. Tout au long du roman, on entend littéralement le vent hurler à travers les fenêtres et le bruit des vagues qui viennent s’abattre sur les rochers.

Lorsqu’un être épris de solitude se retrouve forcé de partager son sanctuaire et son quotidien avec une inconnue, il ne le fait pas de gaité de coeur. Les premiers jours seront difficiles. Pourtant, les deux étrangers apprendront progressivement à s’apprivoiser, pour le plus grand bonheur du lecteur qui les accompagne dans leur découverte de l’autre… et de soi.

Vous êtes éditeur et ce roman vous intéresse ?

Contactez-moi et je me ferai un plaisir de vous préparer un dossier, comprenant toutes les informations nécessaires sur le livre, l’auteur et moi-même.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous recommande également de télécharger mon e-book sur les subventions dont vous pouvez bénéficier pour financer la traduction de ce roman.

Voir les derniers articles

Laissez votre commentaire

Vous aimerez également…