Menu

Jehanne Henin Traductrice littéraire

Lux-1 : Obsidienne

, 30 octobre 2017

Obsidienne

Chronique

Lux-1 : Obsidienne
[Lux #1, Obsidian]
De Jennifer L. Armentrout
Traduit de l’anglais par Cécile Tasson

La quatrième :

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une soeur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre oeil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

Ma chronique :

J’avais entendu parler de cette saga sur de nombreux blogs, toujours en des termes très élogieux. C’est donc nourrie de grands espoirs que j’ai entamé la lecture de ce premier tome.

On ne va pas se mentir : la trame n’est pas sans rappeler une autre saga bien connue de tous. Le coup de la fille ordinaire qui déménage dans une petite bourgade américaine et rencontre un garçon mystérieux qui la fuit comme la peste pour éviter de trahir son terrible secret, on nous l’a déjà fait. Les personnages sont le portrait craché de ceux de Twilight : il y a Katy/Bella, Daemon/Edward, Dee/Alice, la « famille » qui voit leur rapprochement d’un mauvais oeil et les imbéciles d’humains qui ne se doutent de rien. Certains me diront : ça n’a rien à voir, Lux ne parle pas de vampires. Certes. Mais sans vouloir dévoiler l’intrigue, on reste tout de même dans le surnaturel.

Mais voilà, je dois assumer mon côté midinette : j’ai aimé Twilight… et j’ai donc également aimé Lux. En dépit de l’air de déjà vu, l’histoire est captivante, avec de multiples rebondissements et sans longueurs inutiles. Le personnage de Katy est plutôt attachant : naturelle, honnête, courageuse et droite, avec une bonne dose d’humour et une sacrée répartie. La relation ambiguë amour/haine entre Katy et Daemon donne d’ailleurs lieu à quelques échanges savoureux. En revanche, le personnage de Daemon ne m’a pas charmée autant qu’il aurait pu/dû. La limite entre le connard irrésistible et le connard insupportable était vraiment trop fine pour moi.

Pour conclure, je dirais que, même si les commentaires dithyrambiques trouvés sur le net sont à mon sens largement exagérés, Jennifer Armentrout m’a fait passer un bon moment et c’est avec plaisir que je lirai la suite de la saga.

Les infos :

Éditeur : J’ai Lu
Genre : Jeunesse, Young Adult, Fantastique
Date de parution : 17-09-2014
Pays d’origine : États-Unis
Nombre de pages : 380
L’acheter sur Amazon

L’auteure :
Jennifer L. Armentrout est l’auteur de plusieurs séries de romance, de fantasy et de science-fiction, dont les droits ont été vendus dans de nombreux pays. Jeu de patience, son best-seller international, est également disponible aux éditions J’ai Lu.

La traductrice :
Cécile Tasson est traductrice de l’anglais et du japonais vers le français. Outre l’intégralité de la saga Lux et d’autres romans de Jennifer L. Armentrout, elle a également traduit plusieurs romans de Colleen Hoover ainsi que diverses séries fantastiques pour J’ai Lu et Milady.

Voir les derniers articles

Laissez votre commentaire

Vous aimerez également…